Quels sont les avantages du covoiturage écologique et économique en France ?

Quels sont les avantages du covoiturage écologique et économique en France ?

Depuis plusieurs années, le covoiturage se veut comme la solution pour baisser les coûts de transport, d’entretien et surtout l’emprunte carbone ou écologique sur l’environnement. Selon l’article L3132-1 du code des transports, le covoiturage est l’usage commun d’une auto à moteur par un automobiliste et un ou plusieurs passagers à but non lucratif. Focus sur cette pratique qui a le vent en poupe.

Le covoiturage : combien ça coûte ?

Pour commencer, ne pas confondre avec le transport public en commun, taxi et VTC privés. Deux principaux facteurs sont à noter à savoir la raison du déplacement du conducteur et l’apport financier autorisé. Le cas échéant on parlera d’une activité professionnelle qui se voit encadrer par des normes juridiques du transport public d’individus. La répartition HT des coûts de déplacements se fait comme suit : usure de l’auto, le coût de réparation, le carburant, les péages et les coûts de stationnement.

L’inflation des prix de gasoil, d’essence et des transports contribue fortement au succès de ces types de transport pour les usagers de tout âge sans restriction de sexe. Mais attention, le véhicule du conducteur devra avoir une assurance responsabilité civile. Elle prend en charge les dommages causés à des tiers en cas de sinistre, les charges domicile/travail pour les déplacements entre collaborateurs et le prêt du volant si la conduite est faite par un tiers. Retrouvez plus d’infos ici.

Covoiturage et écologie

Il est clair que le covoiturage n’a pas que des avantages économiques, il se propose comme une approche vertueuse aux problèmes écologiques. En France, il a aidé à combattre l’autonomisme avec un taux d’occupation de 1,7 passagers par véhicule.

Cette pratique conduit à contrôler la consommation en énergie fossile en baissant considérablement le nombre de véhicules sur les routes. Selon une étude, datant de 2014 on note une baisse de consommation énergétique de 1.300.000 mW/h et une baisse en émission de CO2.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.